more from
Audiogram
We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

À la manière des anges

by Mara Tremblay

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $10 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of À la manière des anges via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days
    Purchasable with gift card

      $12 CAD or more 

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    Includes unlimited streaming of À la manière des anges via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days
    Purchasable with gift card

      $20 CAD or more 

     

1.
Suis-je pour toi assez belle Pour que tu ne voies plus celles Qui posent sous tes yeux Qui posent sous tes yeux Puis-je te plaire autant qu’elles Pour que tu me sois fidèle Tout en étant heureux Est-ce que ça se peut Tu as le feu en dedans J’entends ses crépitements On a le feu de pogné en dedans Alors dis-moi de quoi j’ai peur Quand tes nuits sont immortelles Que je t’attends sans dentelles Est-ce que tu me veux Est-ce que tu me veux Mes danses semblent pucelles Comme la première fois, comme celle D’un amour heureux Est-ce que ça se peut Tu as le feu en dedans J’entends ses crépitements On a le feu de pogné en dedans Alors dis-moi pourquoi j’ai peur Quand la plus douce étincelle Touche nos amours rebelles Et allume le feu Allume le feu Et cette flamme éternelle Porte ta lumière en elle Et mon amour heureux Je crois que ça se peut Tu as le feu en dedans J’entends ses crépitements On a le feu de pogné en dedans Alors enfin je n’ai plus peur
2.
Jamais je n’ai vu autant d’étoiles Une si belle pluie autour de moi Jamais je n’aurais cru oublier la mort Si je suis la reine tu es le roi Et le noir devient blanc Les fleurs tombent dans mes bras Nous sommes faits de lumières et de diamants Si j’avais su avant tout ce temps, et les mots Toutes les fois où j’ai perdu mon cœur innocent Si je suis la reine tu es le roi
3.
Ne pleure pas tant mon ami Tu verras que la nuit répare la brèche Ne pleure pas tant mon amour Il paraît que le jour rallume la mèche Qui s’éteint parfois te laissant si seul Et si maladroit pour vivre Ne pleure pas tant mon amour Je rimerai toujours avec mes promesses D’être là pour toi mon ami Au soleil, sous la pluie, de toutes les fêtes D’être là pour toi mon amour Et de te faire la cour même sous la neige Qui nous gèle parfois nous laissant si seuls Et si maladroits pour vivre Je suis là pour toi mon amour Je rimerai toujours avec tes caresses J’aimerais t’avoir tout autour de moi, mon cœur Tu m’apaises tant mon ami Que sans toi la nuit est beaucoup trop longue Tu m’apaises tant mon amour Que sans toi le jour c’est la fin du monde Quand ma tête éclate me laissant si seule Et si maladroite pour vivre Reviens-moi vite mon joli Car tes bras dans ma vie Cruellement me manquent
4.
Brisés, presque nus Oubliés dans le noir Sans bouger, retenus Partis sans le savoir Plus rien ne nous embête ici Dans l’aube de la nuit Il n’y a rien à voir Sous les larmes amères Du reflet des miroirs De nos globes oculaires Plus rien ne nous embête ici Dans l’aube de la nuit Le vent dans les fenêtres C’est fort le bruit Et les mots qui s’enchevêtrent Qui sombrent, nous embêtent Et frappent dans les fenêtres Si les hirondelles passent Sans qu’on les voit Qu’annonceront-elles Tous les temps à la fois Plus rien ne nous embête ici Dans l’aube de la nuit Le vent dans les fenêtres C’est fort le bruit Et les mots qui s’enchevêtrent Et qui sombrent, nous embêtent Le vent dans les fenêtres On les ouvre et puis Plus rien ne nous embête ici
5.
Le sang qui coule dans mes veines Est teinté d’un grand espoir Je passe des jours à attendre Des fois qu’il passe, des fois qu’il revienne Les neurones dans ma tête Sont électrifiés de noir Je passe des heures de peine Des fois elles passent, des fois elles reviennent Mais les loups ne me dévorent pas Alors que je prends le temps De me poser sur toi Mes origines, mes gènes Sont ancrés dans l’amour Je passe ma vie sans le craindre Je sais bien qu’il passe et que toujours il revient Mais les loups ne me dévorent pas Alors que je prends le temps De me poser Les loups ne me dévorent pas Alors que je prends le temps De me poser sur toi Dans mes rêves, mes prières Se trouvent des troubadours Ils chantent et bercent mon âme Pour que la peine passe Et que l’amour revienne Que la peine passe Et que l’amour revienne
6.
L'eau vive 03:06
Avant d’oser casser la ligne Qui nous retient, qui nous souligne Je tiens à parcourir Les derniers chemins D’où viennent les rires Mais là, maintenant, c’est ici qu’il faut vivre C’est là qu’on entend les éclats de l’eau vive Peut-être n’aurais-je plus de peine Ne plus souffrir Même plus la chienne J’aurai vu la lumière Le grand bonheur qui nous éclaire Mais là, maintenant, c’est ici qu’il faut vivre C’est là qu’on entend les éclats de l’eau vive Chacun connaîtra le jour Où vient son tour De grand manège J’aurai fouillé les détours Des nuits d’amour Et leurs cortèges Mais là, maintenant, c’est ici qu’il faut vivre C’est là qu’on entend les éclats de l’eau viv
7.
C’est plein de brouillard On ne voit plus Montréal Il n’est pas trop tard Je n’ai rien de spécial De prévu pour ce soir Es-tu dans les parages Veux-tu me voir Y’a-t-il dans tes nuages Un peu d’espoir Issu de nos orages Aurait-il plu On se serait cru dans un film J’aurais tant voulu te voir Veux-tu sortir avec moi Es-tu sorti du noir As-tu tourné la page Sur les histoires Qui traînent dans tes bagages Et leurs tournures bizarres J’aimerais savoir Si tu veux qu’on partage L’attrait des mémoires Et qu’ensemble on s’enfarge Les pieds dans le brouillard Aurait-il plu On se serait cru dans un film J’aurais tant voulu te voir Veux-tu sortir avec moi C’est plein de brouillard On ne voit plus Montréal Il n’est pas trop tard Je n’ai rien de spécial De prévu pour ce soir Aurait-il plu On se serait cru dans un film J’aurais tant voulu te voir Veux-tu sortir avec moi
8.
Sans toi 02:40
Ce soir le ciel est louche Ça sent la pluie l’air est farouche La lune est belle dans sa grande robe noire Elle se reflète dans mon regard Mais je me cache sous mon foulard Depuis que j’ai perdu la face Je m’enfuis et je m’égare Je suis le feu, je suis de glace Je rêve et je ne reviendrai jamais Je ne reviendrai jamais Je rêve et je ne reviendrai jamais Je ne reviendrai jamais Vingt-et-un juillet aujourd’hui Aucun passant aucun taxi Au moins j’peux voler dans la nuit Planer au-dessus de mes soucis Je me couche sous mon toit Avec le son de ta voix Ton corps qui flotte dans mes bras Mais je me réveille sans toi Je rêve et je ne reviendrai jamais Je ne reviendrai jamais Je rêve et je ne reviendrai jamais Je ne reviendrai jamais Je rêve et je ne reviendrai jamais Je ne reviendrai jamais Je rêve et je ne reviendrai jamais Je ne reviendrai jamais
9.
J’ai trouvé un vieux joint Roulé de tes mains Il y a plusieurs mois Quand tu voulais encore de moi Et que tu venais me faire L’amour à la manière des anges J’ai tiré une seule fois Sans trop penser à toi Pour ne pas ressentir Le manque et le souvenir Quand tu venais me faire L’amour à la manière des anges Même en le laissant partir Il ne peut que revenir Forcé de se rendre D’accepter et de comprendre Le sens de la prière D’amour à la manière des anges Le vent d’un mouvement Se détache du temps Dépose dans ma mémoire La plus belle de toutes les histoires Reviendras-tu me faire L’amour à la manière des anges
10.
Nostalgie 03:21
Juste un peu de nostalgie Du temps de ces nuits Où tu n’avais que l’envie De te coller à moi Un peu de folie Du temps de ces nuits Où tu n’avais que l’envie De te donner à moi M’écriras-tu, m’appelleras-tu Ces attentes perdues Quand même bien qu’on y cherche la fin On attend toujours un peu le train Un peu de mélancolie Même quand tu ris Au fond j’aperçois l’envie De te coller à moi Un temps d’infini Qui nous réunit Quand je reçois l’envie De te donner à moi M’écriras-tu, m’appelleras-tu Ces attentes perdues Quand même bien qu’on y cherche la fin On attend toujours un peu le train Juste un peu de nostalgie Du temps de ces nuits Où je n’avais que l’envie De me coller à toi Un peu de folie Pour garder enfouis Le désir et l’envie De retourner à toi M’écriras-tu, m’appelleras-tu Ces attentes perdues Quand même bien qu’on y cherche la fin On attend toujours un peu le train
11.
J’ai dû trouver un moyen de survivre Quand t’as dit c’est fini C’est le temps de partir Je ne peux traverser une journée sans toi Si je ne prétends pas que le contraire est loi Les rivières coulent à l’envers Les vallées sont hautes Les montagnes des parterres Et la vérité vaut Je me sens très bien Je ne m’ennuie de rien Et le ciel est vert Et les arbres sont bleus À quel point le cœur et l’âme se torturent Où est la frontière où plus rien ne s’endure Traverser le pont habité de douleur Dans la folie, royaume épris de bonheur Il neige dans les tropiques On gèle sur le soleil C’est chaud dans l’Arctique Et pleurer est de miel Je suis heureuse Car loin de toi c’est mieux Et le ciel est vert Et les arbres sont bleus Les rivières à l’envers Mes larmes se sont tues Les cygnes ont peur de l’eau Les oiseaux ne volent plus Je me sens mieux maintenant Je sais qu’entre nous deux Y’a le ciel qui est vert Et les arbres qui sont bleus Sans toi c’est bien mieux Et les arbres sont bleus

about

À la fois mélancolique et lumineux, pétillant et apaisant, le son Mara Tremblay prend racine dans le rock et le folk, se balade dans la pop et la chanson française et grandit dans la modernité.

Réalisé par Olivier Langevin, soutenu à la coréalisation par Pierre Girard et l’artiste elle-même, l’album réunit des amis et collaborateurs de longue date, des artistes parmi les plus accomplis de la scène musicale québécoise: Dan Thouin, François Lafontaine, Pierre Fortin, Robbie Kuster, François Plante, François Sunny Duval, Samuel Joly, le Quatuor Orphée, Antoine Gratton et Victor Tremblay-Desrosiers. Sans compter le jeune Édouard Tremblay-Grenier qui vient poser sa voix berçante sur Que la peine passe.

credits

released October 7, 2014

license

all rights reserved

tags

about

Mara Tremblay Montreal, Québec

Mara Tremblay est une femme de cœur comme ses chansons le démontrent. L’auteur-compositrice-interprète s’est d’abord fait une place dans l’univers musical québécois par ses collaborations au sein de plusieurs groupes. Elle enregistre un premier album solo en 1999. Son style navigue entre les sonorités rock de ses débuts, l’émouvante fragilité de ses derniers albums et ses inspirations country. ... more

contact / help

Contact Mara Tremblay

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Mara Tremblay, you may also like: